Nettoyage de printemps émotionnel : c’est le bon moment !

« En avril, ne te découvre pas d’un fil », dit le dicton.

Et bien mon dicton à moi, c’est plutôt : « En avril, débarrasse-toi de tout ce qui t’est inutile ! »

Allez hop hop hop, place à un grand nettoyage de printemps émotionnel !

Pourquoi faire un nettoyage ?

Parce que c’est le bon moment ! De belles énergies sont en train de se réveiller après plusieurs mois d’hiver au ralenti. Dans la Nature, tout reprend vie, il y a de la couleur partout, le thermomètre redevient notre ami. L’heure de la renaissance a sonné, alors pourquoi ne pas saisir l’occasion de baigner nous aussi dans ces belles énergies de renouveau ?

Alors, tous au ménage émotionnel ! Comme nous le ferions pour notre logement, nettoyons nos vitres pour y voir plus loin, de manière plus nette. Trions tout ce qui prend de la place chez nous et qui nous embête plus qu’autre chose. Jetons ce qui ne nous sert plus, l’ancien c’est bien beau, mais un vent de nouveauté est le bienvenu !

Voici un nettoyage de printemps émotionnel en 4 étapes :

A la poubelle, le passé !

Prenons un grand sac poubelle et commençons l’inventaire de toutes ces petites boîtes (voire des grosses casseroles !) de notre passé. Se retrouver face à ces petites boîtes, c’est réactiver tout un tas d’émotions. Qu’est-ce que c’est, comme émotion ? Est-ce lourd, ou léger ? Si c’est léger, c’est très bien. Si c’est lourd, que décidons-nous de faire ? Garder cette lourde boîte, ou bien s’en débarrasser ? Pourquoi est-ce si difficile de s’en séparer ? Y’a-t-il des choses non réglées avec cette boîte ? Une symbolique cachée ?

C’est la bonne période pour évaluer où nous en sommes face à notre passé. Est-il toujours derrière nous, ou bien se glisse-t-il dans nos pattes afin de nous déstabiliser ?

Tout ne finira pas dans le sac poubelle, et heureusement ! Et peut-être même qu’à votre grande surprise, certaines boîtes à jeter peuvent être recyclées : et oui, une émotion peut elle aussi se transformer… La peur peut être identifiée et acceptée. La haine peut laisser place au pardon (et alors là, quelle libération nous nous offrons !). L’erreur peut être compréhensible, à défaut d’être pardonnable. Tout est possible, finalement… !

On trie ses relations !

Et oui, il est bon aussi de faire le ménage dans son carnet d’adresses. Parce que chaque personne évolue, et pas toujours dans la même direction. Certaines personnes restent proches de nous, d’autres s’éloignent, de nouvelles personnes entrent dans notre vie… Cela en brasse de l’énergie, tout cela ! Et c’est très bien ! 🙂

Aujourd’hui, avec l’explosion des réseaux sociaux, il devient difficile de se faire une véritable idée de ce qu’est réellement l’amitié. Parce que l’amitié sur Facebook, c’est certes sympa, mais un ami Facebook avec qui l’on était en classe de seconde, ou que l’on a croisé vite fait en soirée, ou encore que l’on n’a peut-être jamais vu, ce n’est pas du tout la même chose qu’un ami d’enfance, un copain du boulot ou un bon pote qu’on voit régulièrement et avec lequel nous partageons bien des choses.

C’est quoi pour nous, l’amitié ? La relation sociale ? Qu’est-ce que cette relation nous apporte de bon ? Comment va-t-elle évoluer ?

On dépoussière les rêves d’enfant !

Et oui… ne les oublions pas, ces rêves d’enfant abandonnés. Ils sont précieux lorsque l’on observe le chemin que l’on a parcouru et celui que l’on souhaite emprunter, car ils peuvent nous donner des pistes très intéressantes.

Quels étaient nos rêves lorsque nous étions enfant ? Que regrettons-nous ? Pourquoi les avons-nous laissés tomber ? Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Et bien la bonne nouvelle, c’est que ces rêves d’enfant… sont restés intacts. Ils sont pleins de poussière mais toujours présents. Alors pourquoi ne pas retourner les chercher là où nous les avons laissés, et souffler fort sur la poussière ? OK, il y a des risques que l’on s’en prenne plein les yeux mais cela nous apprendra à avoir délaissé notre enfant intérieur ! 😉

On change la déco !

L’hiver, les gros pulls, les couleurs tristes, c’est derrière nous à présent. Osons porter de la couleur, comme ces belles jonquilles, ces belles tulipes, ces beaux cerisiers, ces beaux magnolias… Les couleurs sont thérapeutiques et font grimper notre bonheuromètre !

Envie d’aller chez le coiffeur ? Parfait ! C’est excellent pour s’alléger de toutes les mémoires d’émotions ancrées dans le cheveu. Notre tête est réellement plus légère lorsque l’on sacrifie quelques centimètres de notre chevelure, ce n’est pas une simple question de poids des cheveux.

Avec tout ça, si le temps s’annonce maussade ces prochains jours, nous avons largement de quoi nous occuper !

Je vous souhaite un bon nettoyage de printemps… pour une meilleure renaissance ! 🙂

nettoyage de printemps

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

CommentLuv badge